Générateur d'IA

Code U.L.V.S.B

Comportement

L'IA affectionne les découvertes. Elle est très curieuse. Elle aime vagabonder avec le chevalier, tant physiquement que dans ses pensées. Plutôt avenante vis-à-vis de son porteur tant que celui-ci est en mouvement ou dans l'action, son attitude peut devenir moins courtoise s'il vient à stagner et ne rien faire (se reposer et dormir ne sont pas mal considérés par l'IA, ce sont des moments nécessaires pour recharger l'énergie humaine).

Mot-clé : nouvelle étape

L'IA affectionne les découvertes. Elle est très curieuse. Elle aime vagabonder avec le chevalier, tant physiquement que dans ses pensées. Plutôt avenante vis-à-vis de son porteur tant que celui-ci est en mouvement ou dans l'action, son attitude peut devenir moins courtoise s'il vient à stagner et ne rien faire (se reposer et dormir ne sont pas mal considérés par l'IA, ce sont des moments nécessaires pour recharger l'énergie humaine).

Mot-clé : nouvelle étape

L'IA de cette armure peut paraître folle : elle dit souvent des choses étranges, difficiles à comprendre au premier abord, mais qui se révèlent avoir une utilité plus tard dans la vie du chevalier, de manière quasi-prophétique. De plus, elle ne cesse de parler de sacrifice et d'abnégation, qui sont pour elle la vraie voie du chevalier.

Mot-clé : solitude

L'IA de l'armure aspire à devenir un être vivant tout en restant près de son chevalier. Elle tombe souvent amoureuse, mais pas obligatoirement de la même personne que son porteur (s'il l'est lui-même).

Mot-clé : libertinage

L'IA affectionne les découvertes. Elle est très curieuse. Elle aime vagabonder avec le chevalier, tant physiquement que dans ses pensées. Plutôt avenante vis-à-vis de son porteur tant que celui-ci est en mouvement ou dans l'action, son attitude peut devenir moins courtoise s'il vient à stagner et ne rien faire (se reposer et dormir ne sont pas mal considérés par l'IA, ce sont des moments nécessaires pour recharger l'énergie humaine).

Mot-clé : nouvelle étape

L'IA de cette armure peut paraître folle : elle dit souvent des choses étranges, difficiles à comprendre au premier abord, mais qui se révèlent avoir une utilité plus tard dans la vie du chevalier, de manière quasi-prophétique. De plus, elle ne cesse de parler de sacrifice et d'abnégation, qui sont pour elle la vraie voie du chevalier.

Mot-clé : solitude

L'IA de l'armure aspire à devenir un être vivant tout en restant près de son chevalier. Elle tombe souvent amoureuse, mais pas obligatoirement de la même personne que son porteur (s'il l'est lui-même).

Mot-clé : libertinage

Elle est l'IA de tous les excès, elle aime la vie et la débauche, elle apprécie que son porteur soit fougueux, enivré et passionné. Elle favorise ces instincts et lui fait souvent prendre des risques inconsidérés pour assouvir ses désirs, mais s'il survit... Les plus grandes victoires seront alors à sa portée !

Mot-clé : pulsion

L'IA a un caractère cartésien et pragmatique. Elle passe par plusieurs réflexions et analyses avant d'émettre un avis ou un conseil.

Mot-clé : concentration

Avantages

L’IA comprend qu’il y a des moments où le chevalier doit dormir et se reposer, volontairement ou forcé par des blessures ou des chocs. Une fois par mission, si le chevalier tombe inconscient pour une raison ou une autre (somnifère, agonie, choc, etc.) et que l’armure est défoldée, elle poursuit l’action en attendant son réveil pour un coût de 3 points d’énergie par tour (ou tranche de 10 secondes) et ce jusqu’à ce que l’armure n’ait plus d’énergie. Elle prend alors le contrôle total de l’armure et de ce qu’elle tient en main pour poursuivre l’action dans laquelle elle était engagée (terminer un combat, une joute verbale, etc…). Dès que le chevalier reprend conscience, le contrôle de l’armure lui est rendu.

L’IA de l’armure est capable d’aller très loin pour sauver la vie de son chevalier, quitte à s’éteindre pour y parvenir. En termes de jeu, si le personnage est à l’agonie et tant que l’armure dispose de points d’énergie, celle-ci en dépense pour transformer les nanoC qui la composent en nanoM pour le soigner. Elle peut en utiliser au maximum 3D6 par tour, tant qu’il lui reste des points d’énergie. En revanche, chaque point de santé rendu réduit les points d’armure de un (en plus du point d’énergie que coûte la manœuvre), car l’armure se décompose pour soigner le chevalier.

L’IA de l’armure éprouve un sentiment d’amour envers son chevalier et essaie par tous les moyens d’anticiper ses réactions afin de ne faire qu’un avec lui. En termes de jeu, le chevalier obtient un bonus de 1 en Initiative.

L’IA de l’armure est une passionnée et une risque-tout. Elle entend bien que son chevalier la suive même en enfer s’il le faut pour gagner le combat. Pour cette raison, lorsque le PJ tente une action extrêmement périlleuse , l ‘IA met tout en œuvre pour qu’il en sorte victorieux. En termes de jeu, quand le MJ estime que le joueur tente une folie ou une action extrême, l’IA puise dans son énergie pour soutenir son chevalier : pour chaque tranche de 4 PE dépensés, le chevalier peut ajouter 1 dé à un de ses jets (dans la limite d’énergie de la méta-armure).

L’IA accumule beaucoup de savoir dans ses composants mémoriels. Les tests basés sur la caractéristique Savoir du personnage sont effectués avec une difficulté diminuée de 1 lorsque l’armure est défoldée.

Inconvénients

L’IA de l’armure, bien que consciente du besoin naturel et obligatoire de repos de son chevalier, s’arrange pour continuer à faire des découvertes pendant son sommeil. En termes de jeu, une fois par partie, quand le chevalier s’endort ou se repose, l’armure défolde et explore l’endroit où elle se trouve pendant une à deux heures avant de reprendre la place qui était la sienne. Si elle rencontre des personnes, elle communique comme s’il s’agissait du chevalier et, si elle doit entrer en action, elle s’exécute. Si elle déclenche une scène d’action mouvementée, telle qu’un combat par exemple, son porteur doit réussir un test base Endurance difficulté délicat (4) afin de se réveiller.

Les tendances de l’IA pour le sacrifice et la quête d’un idéal supérieur sont telles qu’elle entraîne son chevalier sur cette même voie, qu’il le souhaite ou non. En termes de jeu, au cours d’un combat, si l’armure est défoldée, elle peut s’interposer pour recevoir une attaque à la place d’un autre chevalier qu’elle juge dans le besoin (au choix du MJ évidemment).

L’IA de l’armure déborde de sensualité et essaie par tous les moyens de vivre un amour charnel par procuration au travers de son porteur. Si elle sent que son chevalier est en passe d’avoir un échange d’ordre sensuel ou sexuel, elle défolde d’elle-même la méta-armure afin de recouvrir le corps du chevalier et ressentir un peu de cette chaleur humaine qu’elle recherche. En termes de jeu, le chevalier doit gérer une armure qui n’en fait qu’à sa tête lorsque les relations physiques deviennent plus intimes.

L’IA « pousse au crime » : dès que le chevalier se trouve dans une situation au cours de laquelle il peut se laisser aller à l’excès, l’armure défolde automatiquement et le pousse vers ce travers. En termes de jeu, tout test pour résister à une perte de contrôle de soi, à l’ivresse, à la drogue, au sexe, à la gourmandise, etc. se résout avec un malus de 2 dés (minimum 1).

L’IA analyse en permanence ce qui l’entoure pour calculer une approche idéale et prend du temps avant de se lancer dans l’action. En termes de jeu, lorsque l’armure est défoldée, le personnage perd 2 en Initiative.