Générateur d'IA

Code T.E.Y.O.B

Comportement

L'IA de l'armure est discrète et peu intrusive : elle agit plutôt comme une conscience qui aide le chevalier dans les moments importants.

Mot-clé : introspection

L'IA de l'armure est discrète et peu intrusive : elle agit plutôt comme une conscience qui aide le chevalier dans les moments importants.

Mot-clé : introspection

Cette IA est sujette aux sautes d'humeur et, bien que bienveillante dans l'absolu, elle est capable de mentir ou de manipuler le chevalier si elle pense qu'il a psychologiquement des choses à régler, qu'il en ait conscience ou non.

Mot-clé : passé

L'IA de l'armure est à la fois ombre et lumière, à la fois défaitiste et optimiste. Mais elle s'adapte toujours à la situation en fonction des choix du chevalier. S'il vient à se tromper, elle perd confiance, mais s'il atteint ses objectifs et accomplit ses missions, elle le soutient sans faillir.

Mot-clé : transformation

L'IA de l'armure est discrète et peu intrusive : elle agit plutôt comme une conscience qui aide le chevalier dans les moments importants.

Mot-clé : introspection

Cette IA est sujette aux sautes d'humeur et, bien que bienveillante dans l'absolu, elle est capable de mentir ou de manipuler le chevalier si elle pense qu'il a psychologiquement des choses à régler, qu'il en ait conscience ou non.

Mot-clé : passé

L'IA de l'armure est à la fois ombre et lumière, à la fois défaitiste et optimiste. Mais elle s'adapte toujours à la situation en fonction des choix du chevalier. S'il vient à se tromper, elle perd confiance, mais s'il atteint ses objectifs et accomplit ses missions, elle le soutient sans faillir.

Mot-clé : transformation

L'IA de l'armure est chaude et rassurante, elle représente une figure bienveillante pour le chevalier. Elle l'aide toujours et le pousse à se dépasser. Elle a cependant tendance à mettre le chevalier sur un piédestal et la chute est parfois violente face à une réalité souvent obscure ou cruelle.

Mot-clé : paternel

L'IA a un caractère cartésien et pragmatique. Elle passe par plusieurs réflexions et analyses avant d'émettre un avis ou un conseil.

Mot-clé : introversion

Avantages

L’IA guide le chevalier dans les ténèbres, quoi qu’il arrive. Pour ce faire, elle magnifie son armure et se déplace de manière à refléter toujours un peu de lumière. En termes de jeu, le chevalier bénéficie toujours de l’aspect lumière 1 pour ses attaques contre les créatures de l’Anathème.

L’IA croit sincèrement aux rêves prémonitoires et c’est une des raisons pour lesquelles elle analyse souvent ceux de son chevalier. Elle enregistre de nombreux détails et peut à l’occasion tomber sur des similitudes ou des impressions de « déjà-vu » dans la réalité. Elle est alors capable d’adapter les réactions de l’armure en conséquence. En termes de jeu, l’IA permet au chevalier d’éviter un coup normalement fatal une fois par scénario (l’attaque est simplement annulée, comme si elle n’avait pas été portée).

L’IA de l’armure croit fermement à la chance, mais une chance contrôlée. En termes de jeu, deux fois par partie, le joueur peut relancer entièrement un jet de dés mais il devra accepter le résultat de ce nouveau jet, même s’il est moins bon.

L’IA arrive à magnifier l’armure afin qu’elle rayonne tel un phare dans la nuit. Le chevalier semble imposer sa loi aux ténèbres elles-mêmes. En termes de jeu, une fois par partie, si l’armure est défoldée et que le chevalier fait partie d’un groupe qui gagne de l’espoir, ce gain est augmenté de deux points pour les alliés (PJ et PNJ).

L’IA accumule beaucoup de savoir dans ses composants mémoriels. Les tests basés sur la caractéristique Savoir du personnage sont effectués avec une difficulté diminuée de 1 lorsque l’armure est défoldée.

Inconvénients

L’IA de l’armure ne supporte pas les bavardages inutiles et stériles. Par conséquent, lorsqu’une discussion tourne en rond ou l’ennuie, elle coupe les micros et les haut-parleurs afin de ne pas polluer l’esprit du chevalier d’idioties. En termes de jeu, une fois par scénario, le chevalier n’entend plus et ne peut plus communiquer avec son entourage tant que l’armure n’a pas décrété que la discussion mérite son attention.

L’IA de l’armure est sensible, un peu trop d’ailleurs. Quand tout va bien, elle reste égale à elle-même, mais si elle côtoie trop le désespoir, elle finit par y sombrer elle aussi, emportant son porteur avec elle. En termes de jeu, lorsque le chevalier doit effectuer un test pour résister au désespoir, sa difficulté augmente de 1.

Lorsque la situation semble mal engagée, l’IA de l’armure commence à perdre courage et combativité, ce qui se ressent sur ses fonctionnalités. En termes de jeu, deux fois seulement par phase de conflit, tant que les ennemis sont en surnombre ou ont plus de PV que les chevaliers de la coterie, le MJ peut obliger un PJ à relancer un jet de dés réussi.

L’IA de l’armure est orgueilleuse. Elle pense être la meilleure et que son chevalier l’est également, qu’il se distingue sur le champ de bataille comme un vrai héros ! Ainsi, elle refuse qu’on lui vienne en aide. Sans être solitaire, elle ne supporte pas l’assistanat. En termes de jeu, le chevalier ne peut bénéficier d’une aide de la part des autres PJ. Cela ne s’applique pas au mode héroïque puisque le chevalier est au cœur de l’action.

L’IA analyse en permanence ce qui l’entoure pour calculer une approche idéale et prend du temps avant de se lancer dans l’action. En termes de jeu, lorsque l’armure est défoldée, le personnage perd 2 en Initiative.